- ADRIEN, Eugène - DUTARTRE -



Né le 27 MAI 1913
  à ROUSSILLON-en- MORVAN ( Saône et Loire)

le 16 Août 1958
à Grigny ( Rhône )



Fils de François DUTARTRE et Alexandrine ROUBY
5e du rang d'une famille de onze enfants
Frère du conseiller général de Villeurbanne, Marcel DUTARTE
Marié à Marie Francine Louise BURTHIER
Á  LA BOISSE (Ain) le 5 novembre 1938
Père de quatre enfants :
 Naissance de son aîné,  Michel le 28/10/39 , alors qu'il se trouvé réquisitionné,
puis suivirent: Roger (1941), Yves (1944), Bernadette (1946)
Employé S.N.C.F.
il débuta sa carrière au bas de l'échelle en temps qu'enrayeur
en 1937 au dépôt de Badan.

Démobilisé, il obtint une mutation pour Mâcon en tant que facteur SNCF
Habitât à Replonges (Ain)
Mutation à la Tour du Pin jusqu'en 1947 ( sous-chef de Gare)
Puis chef de Gare de Grigny
La société des chemins de fer déclasse la gare dans les années 1957-58
Il est muté à CHASSE ( Isère) où il se rend à motocyclette, les privations subies
par les mauvaises conditions de vie de l'époque traversée useront
cet homme entraînant un décès prématuré à l'âge de 45 Ans.


Son engagement politique.

De sensibilité de gauche, Adhérent au parti communiste, il participa à la grève dure de 1947,
traduit en conseil de discipline par la S.N.C.F., Il ne sera pas révoqué, mais pénalisé par une
rétorsion d'argent égale aux 6/12éme de la prime de fin d'année.

En 1955 il est élu maire.

Son engagement auprès du parti communiste, son passé de résistant à la Tour du Pin, sa popularité
 en tant que chef de Gare ( à cette époque sa fonction l'amenait à régler les pensions des cheminots retraités),
 l'élaboration d'un tract avec les membres du parti (dont M. R.TISSOT futur maire) dénonçant le privilège accordé
 aux propriétaires de la carrière par la municipalité en place, l'ont naturellement conduit à cette fonction.

Une fonction de Maire contraignante.

Une délégation de deux heures pour activités de mairie lui était accordée par la S.N.C.F. sous condition.
L'époque n'était pas prêteuse et peu civile.
 En effet, cet accord prévoyait que l'intéressé pourvut sur ses deniers au remplacement de cette vacance.

Madame DUTARTRE en assumera donc l'intérim sans gratification.


A son décès , madame Dutartre sera employée S.N.C.F.,  prendra la gérance du P.A.G. avec un statut sans concession,
lors de ses vacances de poste, elle devra être remplacée par une personne agréée par les services, cette prestation étant déduite
de ses revenus.                                                                                                                                                                          



Actions Municipales.


Achat du château neuf . Le début de son mandat se fera à l'annexe située sur le côté de l'église
(ancienne mairie depuis 1862, puis maison du combattant)
avant d'investir les murs du château quelque temps après.      

Création des trois barres d'habitations sises avenue Jean ESTRAGNAT à côté du château utilisant ainsi les fonds
débloqués pour dommages de guerre. Cette décision permit le relogement de sinistrés vivants dans les baraquements.

Initiateur de la déviation de la CD15, cette voie passant par la rue Bouteiller sera détournée par le bas de la ville
 éloignant ainsi la circulation
du centre. Cette décision ne se fit pas sans quelques manifestations et pétitions.
La réalisation de ce contournement ne vit le jour que vingt ans plus tard.


Monsieur DUTARTRE eu également, de par sa fonction, le douloureux devoir d'annoncer le décès du premier soldat grignerôt tombé en Algérie.
.
********************************
Nous remercions M. Michel Dutartre pour les renseignements transmis.


                      

           AuteurJ-L SIGNORET