- JEAN ESTRAGNAT -
6 MAI 1945  -   3 NOVEMBRE 1947

Né le 7 août 1887 à saint André le Puy (Haute Loire).
en septembre 1948 à Grigny
Se marie avec Célestine, Julie LARESSE à Grigny le 06/09/1913

Père de huit enfants
Employé aux chemins de fer

Engagement politique

Jean Estragnat est un homme engagé, de gauche.
 Trés tôt, en 1920, il participe avec sa famille à la grève des cheminots.
Le 12 mai 1929, il se présente sur la liste du bloc Ouvrier et Paysan conduite par Jean-Marie PUPIER.
Les membres de cette liste sont syndiqués ou sympathisants.
En 1945 il conduit la liste d'union républicaine.

Engagement communautaire

Il fut:
Président fondateur du cercle des cheminots de Badan.
Président fondateur du club de foot de Grigny.
Président de la protection mutuelle des cheminots.
Présidents de l'amicale laïque

Actions Municipales

 6 mai 1945:    Deux jours avant la fin du second conflit mondial, Jean Estragnat est élu maire de Grigny.              
                      Ses premiers objectifs sont la reconstruction des bâtiments communaux,la réfection des
                  égouts détruits par les bombardements aériens et le relogement définitif des sinistrés.

                13 octobre 1945 :    Sur la proposition du maire,le conseil municipal(c. m) demande que la propriété de M. ROQUE            
          soit incluse dans le projet d’urbanisme. Les conseillers de droite y sont opposés.

16 décembre 1945:    Le plan d’urbanisme et d’aménagement est adopté.                                                                     
                                                                  
               12 janvier 1946 :        La mairie annonce que les travaux de reconstruction vont commencer.                                                    
                                                   
                              23 mars 1946 :      Le conseil municipal accepte sous réserve les plans de construction des maisons au quartier château ROQUE.    
                               Le maire demande l’acquisition de la totalité de la propriété dénommée « château ROQUE »,
                                                une partie étant réservée à l’édification de maisons individuelles destinées au relogement des sinistrés,
le surplus devant être utilisé pour la création d’un parc communal,             
       et le château pour le logement des services administratifs de la commune.        
      (Hôtel de Ville actuel, modifié par R.Tisot par la fermeture de la bâtisse).  

     
           18 janvier 1947 :    Le c. m fixe l’emplacement du nouveau groupe scolaire, rue Pasteur.                                                      
      Il demande également l’étude d’un avant-projet de terrain de sport,      
                                               de même que celui du nivellement et du raccordement des places Jean Jaurès et Henri Barbusse.

            29 mars 1947 :    Le conseil décide l’aménagement de la place Jean Jaurès.                                                                              
                                                                          
            11 octobre 1947 :    Le c. m demande un plan de masse pour la construction du groupe scolaire Pasteur,                                
il accepte également le projet de raccordement des places. (Projet abandonné par la suite).
De nouvelles élections ont lieu en novembre 1947, Jean Estragnat est évincé de la liste de son parti.

*****************************

            En septembre 1948, il est victime d’un accident mortel de vendanges.
            Le 10 décembre 1948, le conseil municipal donne le nom de J. ESTRAGNAT à l’avenue qui traverse le quartier de BEL AIR.



               
 
 AuteurJ-L SIGNORET